Forum passionné des NACs : rongeurs (rats, hamsters, gerbilles, souris, cobayes...), reptiles, furets, lapins... Venez voir !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSite Web

Partagez | 
 

 Quelques petites choses à savoir :)

Aller en bas 
AuteurMessage
Linoa
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 9431
Age : 36
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Quelques petites choses à savoir :)   Lun 17 Avr - 23:15

Bien sûr, aucune prétention ici, juste des explications générales sur des thèmes précis. Fiche rédigée par Anyaaaaaa !

Mâles ou femelles ?

Les mâles ont la réputation d’être plus calmes et plus câlins que les femelles, de manière générale. Cependant, il peut tout de même arriver qu’un mâle soit aussi vif qu’une femelle, ou qu’une femelle soit presque plus mollasse qu’un mâle.

Les mâles sont d’ordinaire plus balaises que les femelles (bien que ces dernières puissent atteindre un poids conséquent). Les femelles ont souvent une fin de vie difficile, notamment des tumeurs mammaires.

Vous constaterez, avec l’assiduité qui vous caractérise, que les termes de la rubrique sont au pluriel, pour la simple raison que le rat est un animal dit « grégaire », qui a besoin de ses congénères pour s’épanouir. Malgré toute votre bonne volonté, vous n’avez hélas que peu de chances de combler ce manque à vous seul(es). Il est donc conseillé, pour vous (Eh oui, les barreaux rongés la nuit par un rat qui s’ennuie… o_O) comme pour lui, qui ne souffrira pas de votre absence.

Une femelle, moins solitaire qu’un mâle, n’a pas vocation à rester seule. Si vous ne pouvez réellement prendre qu’un rat, choisissez le mâle. Il faut savoir tout de même (vous le verrez dans la prochaine rubrique) que l’habitat d’un rat seul doit à la base être spacieux. L’habitat de deux rats ne vous prendra guère plus de place. Les coûts ne sont pas forcément multipliés par deux (les accessoires n’augmentent pas, ils dorment ensemble, la bouffe part peut-être un peu plus vite, mais cela reste dans les limites d’un budget, je pense).

Quelle arrivée ?

---> Voilà arrivé à la maison votre premier bijou : son voyage l’aura effrayé, stressé, affolé. Du calme s’impose. En imaginant qu’il ne s’agissait pas d’un coup de folie, ou d’un « craquage » inopportun, tout est préparé pour son arrivée. Mettez-le au calme dans sa nouvelle maison, qu’il puisse la découvrir, s’y planquer, s’y calmer. Mettez-lui de l’eau et à manger. Et partez faire un tour Wink L’interaction avec votre bébé ne doit pas être précipitée, on dit souvent que le mot d’ordre est la patience :p Au bout de quelques heures (certains parlent d’une nuit, de plus, de moins, à vous de juger le moment opportun), vous pouvez commencer à prendre votre loupiot contre vous, à essayer de le mettre en confiance. Ne le forcez jamais. Son éducation et sa confiance en vous ne sont pas magiques, il faudra plus ou moins de temps, selon l’origine de bébé. En général, la gourmandise du rat s’avère très utile au stade de l’apprivoisement Wink

---> Voilà arrivé un autre bébé, suite à un craquage : de la même manière, il sera effrayé et aura besoin de calme. Cependant, puisqu’un autre rat vous attend sagement à la maison, il faudra d’une part respecter une quarantaine, et d’autre part respecter les règles d’intégration.

---> La quarantaine a pour but de vous éviter de mauvaises surprises, autant lorsque vous prenez votre rat chez un particulier que dans une animalerie (sauf que dans le cas d’une animalerie, la vigilance doit être poussée à son comble). En effet, votre nouveau chéri, même s’il paraît en pleine forme, souffre peut-être d’une maladie de la peau, ou autre virus propres aux rats et assez dangereux. Afin d’éviter la contamination de votre vieux ratou, qui lui est effectivement en pleine forme (enfin, on l’espère Wink il faut que vous isoliez le nouvel arrivant dans une autre cage et dans une autre pièce, pendant minimum 15 jours. Le temps d’incubation de certaines maladies est néanmoins plus long.

---> L’intégration, une fois la quarantaine effectuée, n’est pas une mince affaire, et répond à certaines règles : la cage où les choubi sont censés vivre doit être désinfectée, voire les accessoires changés de place, afin que l’ancien ne se sente pas en terrain conquis ; les energumènes doivent être présentés en lieu neutre (pas en Suisse non plus… La baignoire suffira :p) avant d’être mis ensemble dans la cage. Ils vont se sentir, se bagarrer, tenter d’instaurer une hiérarchie. Le petit va couiner à la mort, mais il ne faut pas intervenir, tant qu’il n’y a pas de sang. Même s’il est dur de voir son nouveau se faire ainsi malmener.

Quelle maison ?

Pas de grands discours, ici, tout dépend de la place que vous avez. Sachez juste qu’un rat a besoin d’un minimum d’espace vital, et que, comme la cage est l’un des endroits qu’il va le plus occuper, il faut lui fournir de quoi se dégourdir les papattes dedans Smile

Il existe des calculateurs vous permettant d’entrer les paramètres de la cage que vous prévoyez de prendre, et de savoir si vos rats ont l’espace nécessaire.

Quels accessoires ?

Tout dépend du budget de chacun.

---> Des biberons d’eau : il en existe plusieurs types. Les plus pratiques et les plus répandus, sont, à mon humble avis, les biberons à bille. Préférez les biberons aux coupelles remplies d’eau. Ce ne sont pas des chiens, la coupelle sera vite soit renversée, soit remplie de graines ou de litière. Pas très buvable tout ça ^^

---> Une gamelle : préférez une gamelle assez lourde (en grès, par exemple). Quand ils mangent, les rats se suspendent au bord, alors si vous ne voulez pas qu’ils mangent à même le sol, les pauvres… Smile

---> Des « planques » : cabanes, igloo, tunnels. Préférez le plastique, le bois pue trèèèèèès vite. Et, de toutes façons, les planques ont vocation à être rongées, qu’elles soient en bois ou en plastique. :p

---> Des hamacs : les nôtres adorent, et n’en décollent que lorsqu’il le faut vraiment. Vous pouvez les acheter tout fait, tout beau. Vous pouvez les fabriquer vous-mêmes avec des serviettes ou des torchons. En ce cas, ils s’imprègneront vite de l’odeur immensément agréable du pipi. Alors, faudra le changer régulièrement.

---> Autres : de nombreux jeux, pas forcément utiles, ont été créés pour les rongeurs. La roue n’est pas encensée par l’utilisation qu’en font les rats. L’échelle à rats est rigolotte, mais surtout pour nous, en fait. ^^ A vous d’observer ce que votre compagnon aux grandes dents paraît apprécier.

Quelle litière ?

Les copeaux sont nocifs pour eux. Les litières préconisées pour les ratons sont la litière de chanvre, la litière de lin, et la litière de maïs. Ce sont les plus connues, du moins.

La litière de maïs, ou litière végétale, se trouve dans toutes les animaleries. Elle absorbe plutôt bien les odeurs, mais n’est pas très confortable pour les pattes des bébêtes. Si vous avez une cage peu haute, préférez la litière de chanvre.
La litière de chanvre peut se commander sur internet, mais se trouve également sur le marché aux oiseaux (métro Cité, tous les dimanches Wink. Elle a une grande capacité absorbante, mais personnellement, et c’est totalement subjectif, je trouve qu’elle sent plus. O_o

Quelle bouffe ?

Le rat n’est pas granivore. Il est omnivore. Il mange de tout, même de vos crottes de nez. ^^

Il n’y a pas de réponse univoque quant à la nourriture à leur fournir, mais juste certains apports nutritionnels qu’il vous faut respecter, pour un rat non obèse et en bonne santé.

La nourriture donnée doit être variée, mais il ne faut pas céder au tri. Certains rats, les p’tits malins, ne mangeront que les graines de tournesol, par exemple, et délaisseront le reste. La gamelle doit être finie, avant de la remplir à nouveau.

Vous pouvez donner à vos rats les restes de table (c’est leur repas de Noël Smile, des fruits (importants car gorgés d’eau) et légumes, de la viande, des œufs (le jaune est bourré de protéines, et recommandé pour les femelles en gestation). J’en passe, et des meilleures.

Les bouchons ne doivent pas constituer la seule alimentation de vos compagnons. C’est pas la joie pour eux d’avoir toujours la même graille, mais de temps en temps, ils permettent d’apporter au rat tous les nutriments nécessaires.

Vous pourrez adopter votre propre mélange, et calculer les taux de protides et de lipides. On parle, en général, de 14% de taux de protéines et de 4% de taux de matières grasses.

A côté de la nourriture de base, il y a évidemment les à côtés, les gourmandises qui vous permettent de passer pour un Dieu vivant aux yeux de vos compagnons Smile

Il en existe de toutes sortes, tout dépend des goûts de vos loupiots. Ces gourmandises restent limitées, pour ne pas déséquilibrer les apports en matière grasse fournis par la nourriture principale.

Personnellement, mes rates sont extrêmement friandes des drops au yaourt et des bonbinos au fromage. Elles sont pas contre les carottes, alors je leur en donne également en tant que récompense/gourmandise. Elles sont également enchantées lorsque je leur donne du lait de soja vanille, ou du lait pour chatons.

En résumé, la plupart de ce que vous mangez peut être donné au rat, à part peut-être les plats en sauces, quand même. ^^ Les aliments réellement proscrits sont le chocolat, les oranges (ou autres agrumes), les genres d’aliments en pâte avec lesquels ils pourraient d’étouffer (Nutella, beurre de cacahuète, gardez-les pour vous :p). Evitez également le lait de vache, peu digeste.

La reproduction.

Elle n’est pas à envisager à la légère. Et s’occuper de bébés est lessivant, pour la rate comme pour vous. Il faut absolument penser au devenir des bébés une fois qu’ils seront là, cela passe par la recherche d’adoptants, qui n’est pas forcément évidente, et demande temps, zen et patience. Après, il en va de vos responsabilités et de votre morale. Avoir un bon vétérinaire si l’accouchement venait à mal se passer.

Les conditions, dirais-je, plus primordiales, tiennent à la santé des parents choisis, à leur caractère et aussi à leur âge. Un parent agressif, stressé ou peureux, transmettra ses gènes à ses bébés.
La future maman doit être âgée d’au moins 5 mois, et ne pas avoir plus de 8 mois (en principe). Concernant le papa, il est d’usage de préférer qu’il ait 1 an au moins, pour être sûr de son tempérament non agressif.

Lorsque les parents sont choisis en bonne et dûe forme, il faut les présenter sur un lieu neutre, et les laisser faire leurs petites affaires. Si vous avez observé le cycle des chaleurs de votre ratoune, la saillie se fera dans la journée. Si votre femelle n’est pas démonstrative lorsqu’elle est en chaleur, en ce cas il vaut mieux laisser mâle et femelle dans la même cage pendant au moins 5 jours, afin que les chaleurs interviennent au moins une fois. Les rapports ne sont fécondants qu’une fois sur quatre. Laissez donc vos bébêtes s’ébattre tant qu’elles le veulent. La femelle, au bout d’un moment, ne voudra de toutes façons plus du mâle.

Techniquement, la grossesse d’une femelle ne se constate réellement qu’à la prise de poids, soit véritablement à la fin de la deuxième semaine, quelques jours avant l’accouchement. Cependant, si après la saillie, vous constatez que votre rate est en chaleur, il y a de fortes chances pour qu’elle ne soit pas en cloque.

La gestation d’une rate dure entre 21 et 24 jours. Afin de pouvoir vous préparer comme il convient, notez bien la date de la saillie. Prévoyez une cage de maternité, soit une cage en plexiglas, afin d’éviter les courants d’air ou du moins une cage sans étage, pour éviter la mise bas en hauteur. Laissez des morceaux de sopalin et de mouchoir à votre choute afin qu’elle prépare son nid. Evitez les tissus, qui peuvent être dangereux pour les bébés, à la naissance.

Lorsque la femelle met bas, elle est censée s’en tirer seule. Cependant, il est préférable, dans la mesure du possible, que l’accouchement se déroule bien. Un liquide amniotique rosâtre est normal, trop de sang l’est moins. La durée de l’accouchement ne doit pas être trop longue, sans doute entre 2 et 3 heures, sinon c’est peut-être le prémice de complications.

Normalement, la rate a un fort instinct de maternité, mais certaines peuvent ne pas bien s’occuper des petits. Il vous faut surveiller les agissements de votre belle. Si elle fait des tas différents de petits, et n’en allaite qu’un seul, à vous de faire un échange adéquate.

La santé.

Rubrique qui sera très brève. Il existe des maladies ou infections connues, que l’on sait soigner par l’expérience. En cas de doute, il est primordial d’aller voir un vétérinaire.

Voici un lien qui indique le nécessaire à posséder, la trousse à pharmacie. ^^

http://www.geocities.com/sweetmaxgus/homeofile.htm

En espérant avoir faire le tour de ce qui nous apparaît important… Bonne chance avec vos monstres(ses).

MP moi si vous avez quelque chose à rajouter, ou à modifier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rongeursetnac.com
 
Quelques petites choses à savoir :)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pleins de choses a savoir...
» Quelques petites photos de mon cymbidium.(orchidées)
» 10 choses à savoir
» Quelques jolies choses en ce moment
» Quelques petites photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zoo & Co :: Coin des pas-trop-gens. :: Ratounets.-
Sauter vers: